S'approprier le langage

langage_oral.jpg

Il s'agit pour l'élève :

  • d'apprendre à échanger et à s'exprimer
  • d'apprendre à comprendre
  • de progresser vers la maîtrise de la langue française : syntaxe et vocabulaire.
Le langage oral est le pivot des apprentissages de l’école maternelle.
 
Objectif : acquisition d’un «langage oral explicite et structuré».
 
Son enseignement doit être explicite, structuré, progressif et exigeant.
 
Il permet à l’élève d’exprimer ses ressentis, de traduire sa représentation du monde, de se doter d’un lexique riche et de s’approprier la syntaxe de la langue française.
En savoir plus, télécharger "s'approprier le langage : points clés"  -->
PDF
En savoir plus, télécharger "La langue orale au cycle 1"-->
PDF

 

 

La pédagogie de l'oral

Préconisations

L’opérationnalisation  des  programmes  de  l’école  maternelle est  décisive  pour  la  réussite  des  apprentissages  fondamentaux  notamment dans  le  domaine  de l’oral  qui  doit  être  travaillé  comme  un  domaine  à  part  entière.  

Le  document  «Le  langage  à  l’école  maternelle»,  téléchargeable ci-dessous,  propose, d’ailleurs,  des  pistes  pour  de  fonder  une  pédagogie  du  langage  très  structurée.

En savoir plus, télécharger "Le langage à l'école maternelle - preconisations"  -->
PDF

La poésie à l'école

poesie_ecole.jpg

La poésie, c’est la « capacité de faire parler la langue comme personne pour tout le monde » (Alain Borer).

La poésie sollicite la langue là où personne ne le fait, elle récuse les parlers ordinaires et utilitaires, les stéréotypes, les formules usées... La langue poétique peut ainsi paraître inhabituelle, étrange.

Mais cette étrangeté-là n'est pas facilité ou coquetterie, ni hermétisme pour initiés. Elle parle pour tout le monde. En tant que personne, l’élève est interpellé par la poésie : elle retravaille son rapport à sa propre langue, et elle exprime dans son parler un rapport aux autres, au monde et à soi-même.

L'élève lecteur de poésie est sollicité par cette rencontre, séduit, inquiété, enrichi, éclairé, amusé.

En savoir plus, télécharger le dossier "la poésie à l'école" (source Eduscol)"  -->
PDF

 

La littérature à l'école maternelle : liste de références (source Eduscol)

Cette sélection est destinée à permettre, dès l’école maternelle, l’entrée des enfants dans une première culture littéraire. Elle est organisée en deux grandes parties : la première s’appuie sur des pratiques orales de transmission (raconter, conter, dire, théâtraliser, mettre en scène,...), la seconde est organisée à partir des pratiques de lecture.

Trois catégories plus spécifiques sont proposées dans cette seconde partie :

  • entrer dans la langue, le langage et les images;
  • entrer dans le jeu avec le livre, avec l’histoire ou un jeu mis en scène dans le livre ;
  • entrer dans le récit, en distinguant trois niveaux : des premières histoires racontées en album qui préfigurent le récit, des récits simples qui relèvent de formes canoniques fréquentes, des récits déjà élaborés.

Les œuvres choisies sont classées en raison de leur dominante, mais beaucoup peuvent être aussi utilisées dans plusieurs catégories.

En savoir plus, télécharger la sélection d'ouvrages cycle 1 - 2013 (format PDF)  -->
PDF
En savoir plus, télécharger la sélection d'ouvrages cycle 1 - 2013 (format EXCEL) -->
Excel

 

 

jeu_et_langage.jpg

Jeu et langage : les besoins des très jeunes enfants 

 
Agnès Florin (Université de Nantes) est intervenue au séminaire interacadémique de Toulouse en mars 2013 à propos des besoins des très jeunes enfants.

L’intervenante rappelle le 1er besoin d’un jeune enfant : pouvoir compter sur un adulte pour prendre en compte ses besoins et y répondre.

L’école se doit donc, d’être une école de la confiance qui propose un projet individualisé pour chacun, une école de l’imagination.

Les axes développés: le besoin de jouer, le besoin de communiquer (continuum: de la communication non verbale vers la verbalisation).

Les besoins sont identiques d'une génération à l'autre, mais il faut aussi penser aussi que le monde est en changement (numérisation du monde, écrans, tablettes...). Actuellement, les temps de jeux libres et les temps d'interaction avec l'adulte ont diminué.

Les jeux ont toute leur place à l'école. Jouer est une fin en soi , permet apprendre et développe la confiance en soi.

Le jeu est un outil pédagogique qui permet la construction des compétences sociales.

Il semble aujourd’hui dévalorisé.

Il faut le REVALORISER pour, être en conformité avec l’article 31 de la Convention des droits de l’enfant, prévenir les difficultés d'apprentissage et réduire les inégalités.

Le jeu sollicite le langage oral qui est le pivot des apprentissages de l’école maternelle.

 

 

En savoir plus, télécharger le  "jeu et langage : les besoins des très jeunes enfants" -->
PDF

Documents à télécharger

Liens utiles

Restez notifié par mail à chaque nouvelle actualité !